creation site internet logiciel creation site creation site web Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale


EGLISE CATHOLIQUE LIBERALE


Province de France, de Suisse Romande


et d'Afrique Francophone

Le sacrement de la confirmation consiste en une effusion du Saint-Esprit, dispensée à l'enfant dès qu'il est en état de la recevoir sciemment et capable jusqu'à un certain point de penser par lui-même. Il ne peut être prescrit d'âge exact, les enfants différant beaucoup dans leur degré de développement. Mais, dans l'Église d'Occident, on n'administre pas de coutume ce sacrement avant l'âge de sept ans, époque à laquelle l'âme est censée avoir pris définitivement possession de ses véhicules. L'âge de douze ans est peut-être l'âge idéal, bien que beaucoup d'enfants soient prêts plus tôt. Il n'est pas judicieux de différer ce sacrement plus longtemps, car il est en principe destiné à l'enfant approchant de la puberté, afin de l'aider à traverser une période difficile de sa vie.

D'une manière générale, ce sacrement a pour but d'aider le candidat à penser et à agir par lui-même. L'usage que le candidat fait de ce sacrement par la suite, dépend de lui.


Le vrai but de ce Sacrement est de resserrer les liens du haut en bas, d'amener une union plus intime entre l'âme et son véhicule, la personnalité, et aussi entre cette âme et l'esprit qu'à son tour elle exprime. Ce résultat n'est pas seulement temporaire ; le développement de ces rapports entre la personnalité et l'esprit permet une effusion constante à travers le canal ainsi élargi.

La confirmation arme et équipe l'enfant pour la bataille de la vie et rend plus facile à l'âme d'agir sur ses véhicules et de s'exprimer par leur moyen.

Après la réception du sacrement, le confirmé est considéré apte à recevoir la plus grande aide de toutes, celle du sacrement de la Sainte Eucharistie. L'Église, cependant, a universellement reconnu que ce n'est pas une chose essentiellement requise au préalable, car elle a toujours été prête à admettre à ses autels ceux qui sont "prêts et disposés à être confirmés".


La Confirmation