creation site internet logiciel creation site creation site web Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale
Eglise Catholique Liberale


EGLISE CATHOLIQUE LIBERALE


Province de France, de Suisse Romande


et d'Afrique Francophone

Le Service d'Onction qui figure au nombre des Cérémonies de l'Eglise Catholique Libérale consiste dans la célébration du Sacrement des Malades ; la maladie étant comprise au sens large et global du terme.


Plus que jamais, à notre époque, nous sommes exposés au mal-être sous la pression des nombreuses et diverses difficultés de l'existence tant individuelle que collective. Nous n'avons pas toujours le courage de résister aux dérives qui, dans les domaines de la pensée, du vouloir et de l'agir, nous détournent du chemin de la Perfection à laquelle nous appelle le précepte central même du message de Notre-Seigneur : " Soyez parfaits comme votre Père Céleste est parfait "


C'est, en réalité, la distorsion entre cet idéal qui nous habite secrètement et nos manquements par rapport à ses exigences qui se révèle être la source profonde et cachée de nos états de conscience que nous taxons communément par le terme générique de " maladie ".


En thérapie médicale, on parle à ce sujet de " maladies psychosomatiques ", parce qu'elles touchent autant et solidairement le corps et l'Âme. C'est essentiellement dans ce domaine psychique que peut agir, avec notre concours, le Sacrement de l'Onction pour nous aider à nous purifier de nos propres erreurs de comportement, nous éclairer sur la voie à suivre et procurer à notre Âme la force de vaincre les obstacles qui se dressent sur son chemin.


En tant que prestation sacramentelle, le recours à la Sainte Onction est offert à toute Âme désireuse de retrouver la paix du cœur en vue de calmer et de guérir sa souffrance intérieure. Il est, en effet, difficile de disjoindre Âme et corps, car solidairement ils portent ensemble le fardeau de nos erreurs du passé dont nous ignorons la nature et les proportions, mais dont nous sommes, en bonne justice, tenus de réparer les conséquences.


Le rôle et les vertus du Sacrement de la Sainte Onction


Autrefois, l'Eglise, en général, n'avait habituellement recours aux vertus de ce Sacrement qu'en cas de crise ou d'urgence touchant à la préparation d'une mort imminente ou imprévue ; on parlait alors de l'administration de l'Extrême-Onction.


L'Eglise Catholique Libérale, par contre, fidèle à l'ancienne Tradition Apostolique, a toujours considéré et pratiqué le Sacrement en question dans sa perspective d'origine, voulue par Notre-Seigneur Lui-même ; à savoir, la guérison au sens holistique du terme, c'est-à-dire le rétablissement et le renforcement de l'harmonie entre les trois composantes de la personne ; l'Esprit, l'Âme et le corps. Au sein de l'Eglise Catholique Libérale le Sacrement en question a donc toujours été considéré comme processus normal et privilégié de recouvrement de la santé des Âmes quels que soient l'âge de ses bénéficiaires, les circonstances et les motifs de leurs demandes. Cette optique plus généreuse et plus ouverte nous paraît davantage conforme à l'enseignement même ainsi qu'à la pratique de Notre-Seigneur pendant son ministère parmi les populations de son pays natal. Par ailleurs, la science moderne, dont la médecine elle-même, découvre de plus en plus que notre état de santé aussi bien physique que moral dépend étroitement de notre bien-être intérieur, autrement dit, de la sérénité et la vigueur de notre Âme. En dehors de nos faiblesses congénitales, dues en partie à notre héritage karmique, beaucoup de nos afflictions chroniques ou troubles temporaires relèvent des maladies dites psycho-somatiques. Occultement parlant, il s'agit ordinairement d'un manque d'harmonie entre la volont‚ de notre Âme de s'élever dans le monde de l'Esprit, qui est sa patrie véritable et définitive, et l'attachement excessif et exclusif de notre personnalité aux biens terrestres.


Le Sacrement de la Sainte Onction a donc pour but premier d'aider chacun à recréer dans son for intérieur la cohésion entre son Esprit (le Rayon de la Divine Monade) et sa personnalité (la forme humaine à travers laquelle l'Esprit se manifeste par l'intermédiaire des puissances de l'Âme).


Le Sacrement de l'Onction panse et guérit les blessures infligées à notre Âme par nos égarements hors du sentier de la perfection. Les effets bénéfiques de ce Sacrement peuvent aussi influencer, directement ou indirectement, la santé mentale, psychique ou physique du fait de l'étroite interdépendance entre le Corps et l'Âme.


Les principales séquences du Rituel



Le Rituel de la Sainte Onction se déroule en plusieurs rites, contribuant chacun selon sa nature propre, à l'efficacité globale du Sacrement.


1 - INVOCATION : Toute démarche sacramentelle est placée d'emblée sous l'autorité de la Très Sainte Trinité, source divine de tout déploiement d'énergie. Le Prêtre et les Fidèles, en invoquant le Pouvoir Suprême sous les trois aspects de sa manifestation, par le Signe de la Croix, activent ensemble en eux cette triple force et prennent refuge en sa protection.


2 - ASPERGES : Par ce rite de purification des lieux et des personnes, le Prêtre éloigne d'eux toutes les influences néfastes susceptibles d'entraver l'action sacramentelle et d'affaiblir ainsi ses effets bénéfiques.


3 - APPEL A L'ANGE DE GUERISON : Le Célébrant fait appel au patronage d'un Ange, affecté spécialement à l'oeuvre de guérison parmi les Hommes et désigné auprès d'eux par l'Archange Saint Raphaël pour le Ministère de la Santé tant de l'Âme que du corps.


4 - CONFITEOR : Par le Confiteor nous reconnaissons qu'en contrecarrant la loi divine par le péché, nous travaillons à contre-courant du dessein de la Providence, dont nous sommes, pour nous-mêmes et pour le monde dans son ensemble, les dépositaires privilégiés de par nos facultés d'Intelligence et de Volonté. Nos pensées, nos sentiments, nos paroles et nos actes, non conformes à notre statut d'Enfants de Dieu, non seulement contrarient notre évolution personnelle, mais ralentissent encore la courbe du progrès en général.


5 - ABSOLUTION : Pour briser les liens par lesquels le péché retient les Âmes dans les filets de l'ignorance et les frappe d'impuissance, le Prêtre détient du Christ par l'Ordination Sacerdotale le pouvoir de délier les consciences, c'est-à-dire de les libérer de l'esclavage du mal. Par contre, l'Absolution ne nous dispense nullement de réparer en nous-mêmes, vis-à-vis d'autrui et plus largement dans notre environnement, les dérèglements occasionnés par nos diverses erreurs; car, en pure logique, nous sommes tenus de payer nous-mêmes nos propres dettes. A cet fin, la Grâce de l'Absolution nous éclaire sur la conduite et les moyens que notre présente destinée met providentiellement à notre disposition. L'Absolution nous procure aussi, par le réconfort du Saint-Esprit, la force d'assumer pleinement nos responsabilités dans ce travail de réconciliation.


6 - RECOMMANDATION DE L'APOTRE JACQUES : Dans les Ecritures Saintes du Nouveau Testament, l'Apôtre Jacques apparaît comme contemporain et proche de Jésus, et, de ce fait, compte parmi les témoins oculaires de l'activité de guérison de son Maître. La recommandation d'un des ses Disciple, dont il est fait lecture au début de chaque Service d'Onction, atteste donc indirectement de l'institution et de la pratique du Sacrement de la Sainte Onction par Notre-Seigneur lui-même.


7 - CHANT DU VENI CREATOR : L'hymne du Veni Creator est un des joyaux du patrimoine liturgique de l'Eglise chrétienne, qui recourt solennellement à cette vénérable invocation chaque fois qu'elle désire susciter et soutenir des transformations majeures dans l'Âme humaine. L'énergie spécifique de chacune des 7 strophes du Veni Creator agit respectivement sur chacun des 7 centres de force (chakras) de notre constitution occulte, préparant par son influence un terrain favorable à la réception la meilleure du Sacrement.


8 - APPEL A NOTRE-SEIGNEUR POUR LE RETABLISSEMENT DE LA SANTE : La dévotion chrétienne est profondément ancrée dans la vénération de la divine figure du Christ, Seigneur de Perfection et d'Amour, dont l'excès de Compassion déborde dans cette parole de solidarité qu'Il adresse à l'Humanité souffrante: " Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos Âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger " (Mat.11/28-29). En réponse à cette invitation, le Prêtre par une prière de bénédiction sur les Fidèles, fait de façon expresse appel à Notre-Seigneur, unique source de tout pouvoir de guérison, en faveur du rétablissement de leur santé.


9 - PURIFICATION DES CENTRES DE FORCE (ou CHAKRAS) : Ces centres assurent la fonction d'échange et de régulation sur le circuit du fluide vital, dont la circulation sans entrave favorise l'épanouissement de l'Âme en contribuant simultanément au bien-être du corps. Ce réseau subtil et complexe, invisible à nos yeux, est sujet à la pollution résultant de nos pensées, sentiments et actions contraires aux aspirations de notre Âme. Il subit également les agressions venant de l'extérieur et fragilisant le potentiel moral et physique de notre personnalité. L'EXORCISME que le Prêtre pratique le long de notre colonne vertébrale, a donc pour objectif principal de purifier les relais énergétiques que sont les chakras, de restituer leur dynamisme et de les harmoniser entre eux.


10 - ONCTION DES CENTRES DE FORCES : Les Onctions appliquées sur les centres facilement accessibles; le front, le sommet du crâne, la gorge et la nuque, sont faites par le Prêtre avec de l'huile consacrée intentionnellement pour servir d'auxiliaire dans le dispositif de la guérison ésotérique. Ses propriétés thérapeutiques, universellement reconnues depuis la plus haute antiquité, ont fait de cet onguent naturel un des moyens de soin jadis le plus usuel et le plus répandu. La consécration chrismale du Jeudi-Saint a investi l'huile des onctions de ses attributs spirituels en les dotant de la vertu sacramentelle de leur symbolisme, à savoir l'apaisement des tourments de l'Âme et la capacité de résistance au mal.


11 - LE ROLE DES ANGES PENDANT LE SERVICE D'ONCTION : L'Onction constituant par elle-même le centre de l'appareil liturgique qui l'entoure, le Prêtre, avant d'oindre le patient, place le rite de l'Onction sous la double et haute autorité du Christ et de l'Archange Saint Raphaël.


12 - IMPOSITION DES MAINS : Les Anciens ont fait couramment usage de l'imposition des mains aussi bien dans le cadre de l'exercice de la médecine que dans la tenue des cérémonies initiatiques. Dans les deux cas, on attachait à ce geste de guérison ou de magie sacrée la faculté de transmettre au patient ou au récipiendaire, par les mains du guérisseur ou de l'hiérophante, un influx bénéfique pour la santé du corps et de l'Âme. Par contre, le caractère strictement sacramentel du Rituel de l'Onction des Malades dépasse, en les transcendant, le plan physique, psychique et mental de l'imposition des mains telle qu'elle relève de l'usage profane qu'on peut en faire par ailleurs. En effet, l'originalité et la puissance du Sacrement chrétien résident dans la particularité qu'à travers la matière et sa forme rituelle, c'est en réalité le Christ Lui-même qui opère en se servant des mains du Prêtre comme canal d'épanchement des dons du Ciel. C'est pourquoi, en général dans l'administration des Sacrements, le Ministre du Culte n'agit jamais en son nom propre, et, dans le cas particulier du Sacrement de l'Onction des Malades, il ne fonctionne nullement en qualité de guérisseur, mais intervient uniquement comme agent du Christ auquel il a été intimement affilié par l'Ordination de la Prêtrise. La formule rituelle que prononce le Prêtre, lorsqu'il impose les mains, illustre fort bien en quelques mots seulement ce recours direct au pouvoir de guérison du Christ : " Que Christ, le Fils de Dieu, jette un regard sur votre affliction et vous guérisse de vos infirmités " ainsi que la phrase qui accompagne le geste dont le Prêtre entoure le patient en signe de son inclusion dans l'aura christique : " Puisse la Lumière de son Amour vous envelopper pour toujours "


L'Imposition de la Crosse par l'Evêque


Lorsqu'il y a un Evêque présent, celui-ci procède ensuite à l'imposition de la crosse sur chaque personne ayant reçu l'onction, par ce rite d'adombrement, il invoque sur la personne l'influx vivificateur de Notre-Dame, en sa qualité de Mère Universelle, source première de vie et de santé des Âmes.


Le Sacrement de l'Onction concerne davantage chaque personne en son cas particulier, lorsque qu'une personne prend part au Service de l'Onction, elle entre dans le rayonnement guérisseur du Seigneur Christ et en reçoit pour elle-même et ses protégés, pour ainsi dire à titre personnel, la rosée céleste en vue de son propre bien-être et celui de ses proches.


La Sainte Onction


Le Sacrement de la Sainte Onction